reduction mammaire rouen

RÉDUCTION MAMMAIRE

Les patientes présentant une grosse poitrine (hypertrophie mammaire) associée à un affaissement des seins (ptose) sont souvent complexées, évitent de porter certains vêtements, ne peuvent plus pratiquer d’activité sportive et souffrent de douleurs dorsales.

La demande de réduction mammaire est un motif de consultation très fréquent. L’intervention consiste à réduire le volume des seins et à les remonter, tout en leur redonnant une forme plus adaptée à la morphologie de la patiente.

La réduction du volume des seins s’accompagne toujours d’une correction de la ptose. Il s’y associe selon les cas la correction d’une asymétrie mammaire éventuelle.

L’intervention peut être réalisée dès l’âge de 16 ans, lorsque le retentissement fonctionnel est établi.

L’intervention est partiellement prise en charge par la sécurité sociale lorsque le chirurgien retire au moins 300 grammes par sein.

  • AVANT L’INTERVENTION
    • Consultation avec le chirurgien
    • Consultation avec le médecin anesthésiste
    • Une mammographie et une échographie mammaire sont réalisées avant l’intervention
    • Réalisation de photographies pré-opératoires de face et de profil
    • Remise de la fiche d’explication de la SOFCPRE et du consentement éclairé
    • Arrêt du tabac 15 jours avant l’intervention (risques de nécrose de l’aréole et du mammelon)
  • PENDANT L’HOSPITALISATION
    • Dessins préopératoires
    • Anesthésie générale
    • Durée d’intervention : deux heures environ.
    • Hospitalisation de 48 heures
    • Pansement et sortie à J2
  • APRÈS L’INTERVENTION
    • Pansement tous les deux jours par une infirmière à domicile
    • Première visite de contrôle avec le chirurgien à J15
    • Arrêt de travail d’un mois
    • Port d’une brassière ou d’un soutien-gorge sans armature pendant deux mois
    • Reprise d’activités sportives : progressivement un mois après l’intervention.
    • Aspect définitif du résultat après environ trois mois

LA TECHNIQUE OPÉRATOIRE

La patiente est en décubitus dorsal, en position demi-assise.

La réduction mammaire est associée à un redrapage de la peau à l’aide de trois cicatrices, en ancre de marine :

  • Péri-aréolaire
  • Verticale
  • Horizontale sous-mammaire

Les pièces de résection sont systématiquement adressées en analyse anatomo-pathologique

Les sutures cutanées sont réalisées au fil résorbable, il n’y a pas nécessité de les retirer.