prothese mammaire rouen

AUGMENTATION MAMMAIRE PAR PROTHÈSES

Le manque de volume des seins (hypoplasie mammaire) est vécu comme une atteinte à la féminité. Les patientes sont très complexées, ont souvent recours à des procédés de rembourrages, et évitent de porter certaines tenues.

L’intervention permet d’augmenter le volume des seins par des implants mammaires (prothèses) et concerne les patientes qui souhaitent une poitrine plus galbée avec un décolleté plus joli et des seins plus fermes et plus hauts, qui se tiennent. Il peut s’agir d’une femme jeune qui n’a jamais eu de poitrine ; d’une femme qui désire augmenter le volume de sa poitrine dans un but esthétique ; ou d’une femme dont les seins se sont vidés après des grossesses ou un amaigrissement important.

Dans la grande majorité des cas en France et dans le monde, les prothèses mammaires sont pré-remplies de gel de silicone de nouvelle génération, dit cohésif, assurant aux implants une grande fiabilité tant du point de vue du naturel du résultat, que de leur innocuité dont elles ont fait la preuve ces dernières années.

L’affaire PIP nous amène à un maximum de précautions, et nous incite à donner aux patientes des garanties optimales pour les prothèses implantées.

L’intervention peut être réalisée dès l’âge de 18 ans, lorsque la maturation glandulaire est atteinte.

L’intervention peut être partiellement prise en charge par la sécurité sociale sur demande d’entente préalable lorsqu’il y a une hypotrophie mammaire majeure, avec des critères médicaux stricts.

  • AVANT L’INTERVENTION
    • Lorsque l’intervention est à visée esthétique, il faut prévoir deux consultations préopératoires avec le chirurgien, associées à un délai de réflexion d’au moins 15 jours.
    • Lorsqu’il existe une hypoplasie sévère, une demande d’entente préalable est faite lors de la consultation
    • Consultation avec le médecin anesthésiste
    • Une mammographie et une échographie mammaire sont réalisées avant l’intervention
    • Réalisation de photographies pré-opératoires de face et de profil
    • Choix du type et du profil des prothèses en accord avec la patiente
    • Essais des volumes des prothèses pendant les consultations
    • Arrêt de la prise d’Aspirine ou d’Anti inflammatoires dans les dix jours précédant l’intervention
    • Remise de la fiche d’explication de la SOFCPRE et du consentement éclairé
    • Arrêt du tabac 15 jours avant l’intervention
  • PENDANT L’HOSPITALISATION
    • Dessins préopératoires
    • Anesthésie générale
    • Durée d’intervention : une heure environ.
    • Hospitalisation de 24 heures
    • Pansement à J1
  • APRÈS L’INTERVENTION
    • Pansement tous les deux jours par une infirmière à domicile
    • Première visite de contrôle avec le chirurgien à J7
    • Reprise de l’activité à J7
    • Port d’un soutien-gorge avec contenseur pendant deux mois
    • Reprise d’activités sportives : progressivement un mois après l’intervention.
    • Aspect définitif du résultat après environ trois mois

LA TECHNIQUE OPÉRATOIRE

La patiente est en décubitus dorsal, en position demi-assise.

Plusieurs voies d’abord sont possibles :

  • Dans le sillon sous mammaire : elle a notre préférence
  • Au niveau de l’aréole, dans sa moitié inférieure.
  • Au niveau de l’aisselle.

Les prothèses peuvent être placées :

  • En arrière du muscle à sa partie supérieure (Dual Plan) : cela concerne plutôt les patientes jeunes et minces. Le résultat est plus naturel. C’est notre procédé de référence.
  • En avant du muscle (position pré-pectorale) : cela concerne les patientes qui ont déjà du volume mammaire.

Les fils de suture sont résorbables, il n’y a pas de nécessité de les retirer.

Le Docteur AKTOUF utilise la technique de fermeture au fil d’acier selon l’indication opératoire. Ce fil est inerte et n’entraine pas de résorption inflammatoire, assurant un résultat esthétique optimal.