mamelon ombilique

MAMMELONS INVAGINÉS ET OMBILIQUÉS

Les mamelons intériorisés sont un motif fréquent de consultation, à l’origine de complexes souvent profonds, et pouvant gêner l’allaitement.

Ils ont la particularité de ne pas s’extérioriser normalement même après stimulation, et sont donc invisibles.On parle de mamelons ombiliqués lorsque leur rétraction est irréversible, existant depuis la naissance et de mamelons invaginés lorsque leur rétraction est réversible.
La chirurgie de correction consiste à les sortir de manière pérenne, pour leur donner un relief naturel.

L’intervention est prise en charge par la sécurité sociale.

  • AVANT L’INTERVENTION
    • Consultation préopératoire avec le chirurgien
    • Consultation avec le médecin anesthésiste
    • Une mammographie et une échographie mammaire sont réalisées avant l’intervention
    • Réalisation de photographies pré-opératoires de face et de profil
    • Remise de la fiche d’explication de la SOFCPRE et du consentement éclairé
    • Arrêt du tabac 15 jours avant l’intervention (risques de nécrose de l’aréole et du mamelon)
  • PENDANT L’HOSPITALISATION
    • Dessins préopératoires
    • Anesthésie locale ou générale
    • Durée d’intervention : une heure environ.
    • Hospitalisation en secteur ambulatoire
    • Application de vaseline sur le mamelon
  • APRÈS L’INTERVENTION
    • Pansement tous les deux jours par une infirmière à domicile
    • Pas de port de soutien-gorge pendant 7 jours
    • Première visite de contrôle avec le chirurgien à J15
    • Reprise de l’activité à J1
    • Aspect définitif du résultat à un mois

LA TECHNIQUE OPÉRATOIRE

La patiente est en décubitus dorsal. La cicatrice d’1 cm est cachée sous le mamelon. Les sutures sont réalisées au fil résorbable, il n’y a pas nécessité de les retirer.

MALFORMATIONS DES SEINS

Les malformations du sein sont représentées par les seins tubéreux (anomalies de forme et de volume) et le syndrome de Poland (agénésie du sein).

Les seins tubéreux correspondent à un aspect tubulaire, avec une base d’implantation rétrécie, et une aréole très large. Plusieurs techniques de reconstruction existent, en fonction du degré d’atteinte de la malformation: réalisation de lambeaux, mise en place d’implants, injection de graisse autologue.

Le syndrome de Poland est une agénésie du sein et/ou du muscle pectoral, entrainant une asymétrie mammaire majeure. Les techniques de reconstruction font appel aux procédés d’expansion cutanée, de mise en place d’implants et de ré-injection de graisse autologue.

Les interventions sont prises en charge partiellement par la sécurité sociale sur demande d’entente préalable.

  • AVANT L’INTERVENTION
    • Consultations préopératoires avec le chirurgien
    • Consultation avec le médecin anesthésiste
    • Une mammographie et une échographie mammaire sont réalisées avant l’intervention
    • Réalisation de photographies pré-opératoires de face et de profil
    • Remise de la fiche d’explication de la SOFCPRE et du consentement éclairé
    • Arrêt du tabac 15 jours avant l’intervention (risques de nécrose de l’aréole et du mamelon)
  • PENDANT L’HOSPITALISATION
    • Dessins préopératoires
    • Anesthésie générale
    • Durée d’intervention : deux heures environ.
    • Hospitalisation de 48 heures
    • Pansement et sortie à J2
  • APRÈS L’INTERVENTION
    • Pansement tous les deux jours par une infirmière à domicile
    • Première visite de contrôle avec le chirurgien à J15
    • Port d’une brassière ou d’un soutien-gorge sans armature pendant un mois
    • Reprise d’activités sportives : progressivement un mois après l’intervention.
    • Aspect définitif du résultat après six mois

LA TECHNIQUE OPÉRATOIRE

La patiente est en décubitus dorsal, en position demi-assise.

Les techniques opératoires sont décidées avec la patiente, et sont dictées par le degré de la malformation.

Les sutures cutanées sont réalisées au fil résorbable, il n’y a pas nécessité de les retirer.