lifting des cuisses

LIFTING DES CUISSES

Le surpoids et le manque d’activité physique peuvent affecter l’aspect esthétique des cuisses.

On observe une fonte graisseuse avec des excédents de peau majeurs et disgracieux au niveau de la face interne des cuisses, sources de complexes et pouvant causer des frottements ou des irritations.

L’objectif de l’intervention est de réaliser une lipoaspiration pour retirer les excès de graisse, de faire une résection cutanée et de retendre la peau, pour redonner aux cuisses un aspect affiné et esthétique.

L’intervention peut être prise en charge partiellement par la sécurité sociale sur demande d’entente préalable, lorsqu’il existe des excédents importants au niveau de la face interne des cuisses.

  • AVANT L’INTERVENTION
    • Lorsque l’intervention est à visée esthétique, il faut prévoir deux consultations préopératoires avec le chirurgien, associées à un délai de réflexion d’au moins 15 jours.
    • Lorsqu’il existe un excédent important, la demande d’entente préalable est faite lors de la consultation
    • Consultation avec le médecin anesthésiste
    • Photographies pré-opératoires de face et de profil
    • Arrêt de la prise d’Aspirine ou d’Anti inflammatoires dans les dix jours précédant l’intervention
    • Remise de la fiche d’explication de la SOFCPRE et du consentement éclairé
    • Arrêt du tabac 15 jours avant l’intervention.
  • PENDANT L’HOSPITALISATION
    • Dessins préopératoires
    • Anesthésie générale
    • Durée d’intervention : deux heures environ.
    • Hospitalisation de 48 heures
    • Pansement à J2
  • APRÈS L’INTERVENTION
    • Pansement tous les deux jours par une infirmière à domicile
    • Première visite de contrôle avec le chirurgien à J15
    • Arrêt de travail d’un mois
    • Port d’un vêtement de contention pendant deux mois
    • Thromboprohylaxie pendant 15 jours
    • Reprise d’activités sportives : progressivement un mois après l’intervention.
    • Interdiction de porter des objets lourds pendant un mois
    • Aspect définitif du résultat après trois mois

LA TECHNIQUE OPÉRATOIRE

La patiente est en décubitus dorsal. La cicatrice est longitudinale, cachée le long de la face interne de la cuisse, non visible de face, associée à une petite cicatrice cachée dans l’aine.

On réalise une lipoaspiration première puis une résection de la peau excédentaire.

La fermeture est réalisée aux fils résorbables, il n’y a pas besoin de les retirer.