GYNÉCOMASTIE CHEZ L’HOMME

La gynécomastie est la présence de tissu mammaire chez l’homme. Elle peut être constitutionnelle, ou secondaire à une maladie ou un traitement.

L’intervention consiste à retirer les excédents cutanés et/ou graisseux, localisés au niveau de la poitrine. Ce n’est qu’au cours des consultations que l’on peut juger quelle technique est la plus appropriée à chacun.

Un bilan biologique et radiologique, et un examen des testicules sont réalisés avant l’intervention.

L’intervention est partiellement prise en charge par la sécurité sociale après réalisation du bilan hormonal, lorsque la gynécomastie est importante, gênante et/ou unilatérale.

  • AVANT L’INTERVENTION
    • Consultations avec le chirurgien
    • Consultation avec le médecin anesthésiste
    • Un bilan hormonal et une échographie mammaire sont réalisés avant l’intervention
    • Réalisation de photographies pré-opératoires de face et de profil
    • Remise de la fiche d’explication de la SOFCPRE et du consentement éclairé
    • Arrêt du tabac 15 jours avant l’intervention (risques de nécrose de l’aréole et du mamelon)
  • PENDANT L’HOSPITALISATION
    • Dessins préopératoires
    • Anesthésie générale
    • Durée d’intervention : une heure environ.
    • Hospitalisation en secteur ambulatoire ou de 24

  • APRÈS L’INTERVENTION
    • Pansement tous les deux jours par une infirmière à domicile
    • Première visite de contrôle avec le chirurgien à J15
    • Port d’un gilet de contention
    • Reprise d’activités sportives : progressivement un mois après l’intervention.
    • Délai d’environ trois mois pour voir le résultat définitif.

LA TECHNIQUE OPÉRATOIRE

Le patient est en décubitus dorsal, en position demi-assise.

L’intervention consiste à retirer la glande, la graisse et/ou la peau soit par une petite cicatrice autour de l’aréole, soit par lipoaspiration. (excédent graisseux isolé).

Les pièces de résection sont systématiquement adressées en analyse anatomo-pathologique

Les sutures cutanées sont réalisées au fil résorbable, il n’y a pas nécessité de les retirer.