Traitement de la Calvitie

La recherche de solutions à l’alopécie est une demande très fréquente de consultation chez l’homme, et de plus en plus chez la femme. L’échec des traitements médicamenteux est fréquent, et les patients veulent une solution rapide et efficace.

Le but de la procédure est de prélever des follicules pileux sur le cuir chevelu du patient, sous anesthésie locale, pour les greffer immédiatement sur la zone dégarnie.

Les deux techniques de prélèvement sont:
• La FUT (Follicular Unit Transplant) qui consiste a prélever une discrète bandelette de cuir chevelu et qui permet d’implanter jusqu’à 5000 cheveux en une seule séance.
• La FUE (Follicular Unit Extraction) qui se fait sans cicatrice et qui permet de prélever les cheveux en une, deux ou trois unités folliculaires, qui sont ensuite greffées.

Le Dr AKTOUF est titulaire du DIU Européen de traitement de l’alopécie et de greffe de cheveux (Lyon, Université Claude Bernard) et est membre de la SOFCHIRC au Maroc (Société Française de traitement de l’alopécie et de Restauration Capillaire).

Le Dr AKTOUF pratique la FUE nouvelle génération, technique la plus récente et la plus efficace en termes de rançon cicatricielle et de taux de repousse capillaire.

La technique FUE consiste à prélever à l’aide d’un punch (de diamètre 0,8 à 0,9 mm) des follicules contenant le bulbe pileux au niveau de la zone donneuse occipitale et temporale, afin de les transplanter directement dans la zone d’alopécie à traiter. Cette technique permet de diminuer de façon significative les pertes d’unités folliculaires, et autorise l’implantation d’une grande quantité de follicules.

La procédure est réalisée sous anesthésie locale, totalement indolore et ne laisse aucune cicatrice.

Avant l’intervention

  • Éviter de prendre des médicaments anti-coagulants ou de l’Aspirine dans la semaine précédant l’intervention.
  • Prendre un petit déjeuner, l’intervention se déroulant sous anesthésie locale il n’est pas nécessaire de venir à jeun.
  • Il n’est pas obligatoire de se raser la tête. Couper les cheveux courts est suffisant. Lorsque la zone d’alopécie est minime ou modérée, le patient peut garder les cheveux longs et la zone de prélèvement est rasée sous les cheveux. Pour les femmes, ceci est systématiquement appliqué.
  • Faire un shampooing la veille de l’intervention.
  • Apporter une casquette ou un chapeau pour l’intervention.

Pendant l’intervention

  • Le patient est installé sur une table médicale confortable.
  • L’anesthésie est réalisée dans le cadre d’un protocole anti-douleur efficace.
  • Les follicules sont prélevés à l’aide d’un punch de diamètre 0.8 à 0.9 mm, afin d’obtenir des greffons de bonne qualité et d’éviter leur altération.
  • Il n’y aucune cicatrice sur la zone donneuse: les follicules sont prélevés un à un, sur la zone occipitale et/ou temporale.
  • Le patient fait une pause, le temps de préparer le site receveur.
  • Une anesthésie locale est réalisée sur la zone receveuse.
  • Il n’y a ni trou, ni cicatrice: les greffons sont implantés à l’aide d’un petit instrument spécifique à cet technique: l’implanteur de Choî.

 Après l’intervention:

  • Il ne faut pas toucher, ni frotter la zone traitée
  • Il ne faut pas prendre de bains d’eau de mer ou de piscine pendant 1 mois.
  • Il faut humidifier la zone traitée à l’aide d’un spray d’eau stérile ou de sérum physiologique toutes les heures dès le jour de l’intervention, et ce pendant 5 jours.
  • Le premier shampooing de la zone donneuse a lieu au 3è jour, à l’aide de Bétadine rouge.
  • Le premier shampooing tête complète a lieu au 5è jour.
  • Il faut dormir sur les côtés ou sur en position demi assise pendant 15 jours.
  • Il ne faut pas porter de casque pendant 1 mois.
  • A partir du 10è jour, appliquer le Minoxidil 5% sur la zone traitée, 2 fois par jour.

Les traitements d’appoint:

  • Le Minoxidil (2% chez les femmes, 5% chez les hommes): permet de lutter contre la chute de cheveux et d’augmenter la densité capillaire. L’effet est visible à partir de 2 mois de traitement.
  • Le PRP (Plasma Riche en plaquettes): il s’agit d’un prélèvement sanguin simple, dont le contenu est ensuite centrifugé. À l’aide de facteurs de croissance, le PRP permet de stimuler la repousse capillaire et de régénérer les cellules du cuir chevelu.