augmentation mammaire Rouen

AUGMENTATION MAMMAIRE PAR RÉ-INJECTION DE GRAISSE

augmentation-graisseLe manque de volume des seins dans le cadre d’une malformation (syndrôme de Poland, seins tubéreux) ou d’une mastectomie après cancer est vécu comme une atteinte à la féminité de la patiente. Les patientes sont très complexées et ont alors recours à des procédés de rembourrages.

L’augmentation mammaire par lipomodelage permet d’augmenter le volume des seins par réinjection de graisse autologue dans le sein. Les cellules graisseuses (adipocytes) sont prélevées par lipoaspiration sur la patiente, au niveau des hanches, de l’abdomen, des cuisses ou de la face interne des genoux.

Les indications de cette technique doivent être rigoureuses, et la patiente doit disposer d’excédents graisseux suffisants pour permettre un prélèvement de qualité. Les patientes très minces ne sont donc pas de bonnes candidates à cette technique. Le lipomodelage des seins est possible dès lors que l’augmentation de volume mammaire souhaitée est peu importante (malformation) ou pour reconstruire un sein après mastectomie (associée ou non à la pose d’une prothèse ou la réalisation d’un lambeau).

  • AVANT L’INTERVENTION
    • Consultation préopératoire avec le chirurgien
    • Consultation avec le médecin anesthésiste
    • Une mammographie et une échographie mammaire sont réalisées avant l’intervention
    • Réalisation de photographies pré-opératoires de face et de profil
    • Remise de la fiche d’explication de la SOFCPRE et du consentement éclairé
    • Arrêt du tabac 15 jours avant l’intervention.
  • PENDANT L’HOSPITALISATION
    • Dessins préopératoires
    • Anesthésie générale
    • Durée d’intervention : deux heures environ.
    • Hospitalisation de 24 heures
    • Pansement à J1
  • APRÈS L’INTERVENTION
    • Pansement tous les deux jours par une infirmière à domicile
    • Première visite de contrôle avec le chirurgien à J7
    • Arrêt de travail d’un mois
    • Reprise d’activités sportives : progressivement un mois après l’intervention.
    • Aspect définitif du résultat après environ trois mois

LA TECHNIQUE OPÉRATOIRE

La patiente est en décubitus dorsal, en position demi-assise.

La graisse est prélevée par lipoaspiration sur les zones présentant un excédent graisseux, en accord avec les souhaits de la patiente. Les cellules graisseuses sont récupérées après centrifugation est ré-injectées par un trou d’aiguille à l’aide d’une canule adaptée.